Terre de Touraine du 16 novembre 2018

Les produits, les terroirs, les techniques sont à Ferme expo C’est une agriculture multifacettes qui s’expose à Ferme expo pour trois jours. De nombreux temps forts ponctuent cette édition qui a démarré ce vendredi avec un Forum semences, une conférence laitière et deux réunions méthanisation et fertilité des sols. Ce we un programme plus grand public avec une conférence samedi matin sur les modes d’élevages qui installent et préservent la biodiversité. Ferme expo c’est aussi une bonne occasion de pouvoir approcher les animaux de la ferme et de faire le lien du champ à l’assiette. A noter cette année la présence des Communautés de communes qui viennent exposer leur politique agricole locale. Vitrine de l’agriculteur, Ferme expo est aussi le carrefour des territoires en actions. P 3

 

ICHN : Le gouvernement abandonne les sortants p 4 ICHN comme indemnités compensatoires pour handicaps naturels. Un soutien que percevait de l’Europe les éleveurs installés sur des secteurs agronomiquement difficiles de la Touraine. En moyenne 7 à 8 k€ de revenu net par an. En 2019, une très grande partie des communes d’Indre et Loire ne sera plus en zone défavorisée. Après l’intense mobilisation de février dernier, malgré les promesses maintes fois répétées jusqu’au plus haut sommet de l’Etat, en 2019, les éleveurs des communes qui sortent de la carte, ne vont percevoir que des miettes temporaires. Des Compensations très faibles, versées sur deux ans, qui seront calculées sur les bases 2013. Elles présentent, au mieux, l’équivalent de 38 % de l’ancien montant. Pire encore, tous ceux qui ne bénéficiaient pas de cette indemnité en 2013, les éleveurs laitiers et les récents installés, sont totalement exclus. Le ministère a laissé le soin aux DDT d’annoncer la mauvaise nouvelle.

Promotion des vins ODG touraine : le primeur dans l’ombre d’une nouvelle stratégie p8 Comme annoncé au premier semestre, l’ODG touraine tourne la page du touraine primeur. Un vin produit par une vingtaine de vignerons pour un volume équivalent à la vendange de dix hectares de vignes.  Un festival des vins de Touraine remplace désormais les agapes organisées depuis trente ans autour du Vinum preliganeum tel que le nommaient les romains. Il se tiendra à Montrichard les 24 et 25 novembre prochains. Quelques amateurs attachés à la tradition du vin nouveau, notamment des sommeliers et des œnologues, se sont retrouvés en début de semaine pour goûter et désigner leurs champions. Le touraine primeur est dans les rayons depuis jeudi et de l’avis d’un caviste, le phénomène, de plus en éphémère, dure trois jours, autant vous dire qu’il faut vous dépêcher.

Ecologie punitive Phytos : Une taxe inéquitable L’UDSEA dénonce la décision du gouvernement d’augmenter de 50 % la taxe sur les produits phytosanitaires. Pour Jean-Claude Robin, responsable du dossier ce n’est pas aux agriculteurs de financiers l’agriculture biologique mais c’est à l’ensemble des citoyens. p 2

Formations professionnelles Rester dans la course en se formant p 12 à 20 Des dizaines de formations professionnelles proposées cet hiver par le réseau UDSEA-JA et la Chambre d’agriculture.

Conformité Les Gaec soumis à la « question » Depuis le 1er  août 2018, la DDT d’Indre-et-Loire procède au contrôle des groupements agricoles d’exploitations en commun. Pour ceux qui l’ont reçu, la date limite de renvoi du questionnaire approche. p 21

Diversifier Le pois…chiche ! La réussite de cette culture en plein renouveau passe par le respect des contraintes techniques pour assurer sa durabilité.p 6

Emploi Le GET fête ses dix ans p 5 Déjà 10 ans que le Groupement d’Employeurs de Touraine recrute et met à disposition du personnel pour les exploitants du département ! Pour célébrer cet anniversaire, l’association organise le mardi 11 décembre une soirée d’exception : assemblée générale, spectacle et repas pour tous les adhérents et salariés.

Notre monde Afrique-Europe : construire une relation gagnant-gagnant p 28 « 60 % des terres non exploitées se trouvent en Afrique », a déclaré Mohammed Fikrat, président de Fenagri, la Fédération nationale marocaine de l’agroalimentaire, lors de la troisième édition des Rencontres Africa 2018, qui s’est déroulée à Paris, récemment.

 Traction optimisée Ces agriculteurs 100% Cuma A lire dans le dossier tracteurs p 9 à 11 Depuis plusieurs années, la Cuma de l’Espoir (Charnizay) dispose de tracteurs dans son parc de matériel. Franck Mallet, en polyculture élevage de chèvres, n’utilise désormais plus que les tracteurs de la Cuma pour ses 50 ha de céréales et 40 ha d’herbe.

 

 

Pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*