Terre de Touraine du 2 juin 2017


 

Le réseau paragrêle opérationnel Après le gel, la grêle est l’autre fléau climatique redouté des vignerons. Quatre ans après l’épisode dramatique de Vouvray, le réseau de limitation du risque grêle est sur pied. Il a déjà fonctionné cinq fois depuis fin avril. Le système expérimenté de longue date consiste à ensemencer les nuages d’orages avec des noyaux glaçogènes autour desquels s’agglomère la glace. Plus les noyaux sont nombreux et moins les grêlons seront gros, une logique physique imparable. Il ne s’agit pas d’empêcher la formation de la grêle mais de réduire son impact au sol. 34 diffuseurs implantés selon un axe sud-ouest/nord-Est sont gérés par des bénévoles en amont des vignes à partir des deux sèvres, de la vienne et du maine-et-loire pour protéger les vignes de chinon-bourgueil tandis que les postes à l’Est de Tours agissent pour les vignes du Loir et Cher. Le réseau est financé par une cotisation de 5€/ha/an payée par les vignerons. Mais comme leur réseau protège de fait aussi les bâtiments privé et public et les voitures de tout le monde, Les organisations viticoles estiment normal que les collectivités mettent aussi la main à la poche. Des démarches vont être engagées en ce sens notamment auprès de la métropole. A lire dans le cahier spécial viti p 9 à 14
La FNSEA rue de Varenne et à Matignon Jacques Mézard entre dans le vif du sujet Le nouveau ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Jacques Mézard, a rencontré le 22 mai la présidente de la FNSEA qui lui a rappelé les dossiers urgents pour le monde agricole – solde de la PAC, crise climatique… – mais aussi les sujets de fonds qui permettront à l’agriculture française de se projeter dans l’avenir. Dans le cadre de la réforme du code du travail engagée par le nouveau gouvernement, la FNSEA a demandé et obtenu, le 31 mai, un rendez-vous avec le premier ministre Edouard Philippe à qui elle a rappelé les particularités à prendre en compte pour l’emploi agricole. p 3
Amandine Lavigne Le shiatsu soulage les maux des chevaux ! p 24
Amandine Lavigne fait le bonheur des chevaux entre la Touraine et le sud Bretagne, soulageant leurs petits et gros bobos grâce à la pratique shiatsu. Le shiatsu, discipline japonaise inspirée de la médecine chinoise, est basé notamment sur l’équilibre et la régulation du corps dans son entier. Je m’occupe principalement de chevaux, mais on me contacte aussi pour des chiens, chats, et j’ai même eu un cochon d’inde ! Je n’ai jamais été appelée pour des vaches, mais ce serait envisageable ». p 24
Congrès Jeunes Agriculteurs Anticiper pour gérer les risques
Du 6 au 8 juin le congrès Jeunes agriculteurs rassemblera 800 jeunes agriculteurs à Dunkerque (Nord), qui plancheront sur la gestion des risques. Le rapport d’orientation proposera des pistes d’action innovantes pour faire face aux aléas rencontrés par les agriculteurs, en particulier les jeunes et ainsi améliorer la prévention et la gestion des risques d’ordre humains, sanitaires, économiques, climatiques …. sur les exploitations. Le congrès fera aussi la part belle à la prochaine PAC, suite aux travaux réalisés par Jeunes Agriculteurs et le Centre européen des jeunes agriculteurs pendant plus d’un an. p 2

Et aussi

Visite de terrain Christiane Lambert à l’écoute des zones intermédiaires p 3
Vitiloire 30 000 visiteurs sous un soleil de plomb p 5
Diversification Du blé et du mouton : pourquoi pas ? p 8
Retraite La parcelle de subsistance sous conditions p 16
Maïs Pyrale : premiers vols p 5
Gestion Terres au bilan ou pas ? p 15

Avec mots-clefs , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*