Semis direct sous couvert: essais concluants pour le dernier prototype Afdi Touraine

A partir d’un principe Cemagref-Irstea, Afdi Touraine (France) a conçu avec le concours de deux artisans tourangeaux (Liaigre et Savatier), un prototype de semoir permettant de semer directement dans un mulch ou un chaume bien adapté au semis par exemple du colza. Deux prototypes fonctionnent depuis cet automne au Maroc et en Tunisie tandis que d’autres modèles plus simples sont utilisés au sud Mali. Les semoirs Afdi Touraine qui existent en deux écartements pour cultures sarclées (maïs-tournesol) et pour les céréales, requièrent très peu de force motrice par rapport aux autres semoirs scv (80 cv). De nouveaux modèles en 3 m destinés cette fois au marché européen sont prévus. Plus d’infos : afditouraine@yahoo.fr -voir aussi afdi-opa.org et www.terredetouraine.fr

Pourquoi un semoir Afdi Touraine? 

Les semis sous couverts végétaux ont été pratiqués à grande échelle quand les semoirs pour semis direct sous couvert ont été au point. Aujourd’hui pourvu que les bonnes pratiques agronomiques soient appliquées, il est possible avec les machines actuelles, de protéger durablement les sols. C’est pratiqué aux U S A et au Brésil sur de grandes surfaces.
Ces outils ont été conçus pour de grandes exploitations, disposant de gros moyens de traction et d’énergie bon marché. Les outils dont nous disposons en Europe sont des répliques des machines américaines, malgré leur coût élevé, ces machines conviennent dans les grandes exploitations françaises. Les exploitations plus modestes y ont également recours, dans le cadre d’utilisation collective.
Ces outils sont assez mal adaptés aux petits parcellaires, aux terrains en forte pente, aux situations à faible potentiel, ils conduisent souvent au suréquipement en moyens de traction.
Il est possible de faire mieux et plus économique en matière de semis sous couvert végétal, y compris dans les situations pédoclimatiques les plus favorables.
L’Agriculture Française, une des meilleures du monde en production de blé et autres céréales, peut continuer à être en haut du classement, à la condition de protéger ses sols, voir de les améliorer par des pratiques non conventionnelles, telles que préconisées par les agronomes soucieux de durabilité.
Beaucoup d’agriculteurs, dans des groupes plus ou moins formels, avec l’appui de grands organismes nationaux, ou d’instituts comme le Cirad (notamment Lucien Séguy) , des chambres d’agriculture, cherchent à adapter les techniques aux conditions locales, au probable changement climatique, à enrayer la dégradation de l’outil productif agricole.
L’agriculture a besoin d’outils adaptés aux situations locales, permettant d’utiliser moins de désherbants, d’engrais, d’énergie, de contenir les coûts de mécanisation.
Les agriculteurs ont besoin des professionnels de la métallurgie, pour mettre en place à l’aide d’outils adaptés, des pratiques plus économes tout en conservant un haut niveau de production.
Le Cemagref, devenu IRSTEA, a inventé il y a quelques années, un concept de semis direct sous couvert végétal à disque unique poussé, les grands constructeurs ne s’y sont pas intéressés, ils avaient déjà leurs gammes de machines.
Le disque incliné pénètre facilement le sol sous une pression de 30kgs, il le soulève sans le comprimer, la graine et l’engrais sont posés séparément sous la langue de terre qui reprend sa place, la force de traction nécessaire est diminuée des deux tiers. Ces deux données permettent d’envisager un outil plus léger, donc moins coûteux, il peut aussi être plus facilement tracté.
AFDI-Touraine, petite ONG locale, travaille en Afrique subsaharienne à la protection des sols fragiles, elle a développé le procédé au sud du Mali, avec succès et sans grands moyens. Des bénévoles d’Afdi, ont construit des prototypes, quoique imparfaits ils ont été copiés et fonctionnent. Parallèlement au semis, un travail de groupe se fait sur l’agronomie, accompagné depuis plusieurs années par des techniciens Maliens. Agronomie et Mécanisation vont de paire.
L’Ong « FERT » souhaitant à des fins de protection et de restauration des sols au Maghreb, concevoir des semoirs de semis direct à destination du Maroc et de la Tunisie, a demandé l’aide d’Afdi.
Afdi Touraine s’est tourné vers la Société Liaigre qui connaissait déjà le procédé Cemagref afin de construire un prototype de semoir céréalier avec localisation d’engrais et distribution mécanique, porté sur tracteur, de 2m30 de largeur pour 12 rangs, il a été livré en 2012, un autre plus perfectionné a été livré en 2013, ils fonctionnent. Deux autres semoirs, plus précis, à distribution pneumatique, de mêmes dimensions ont été fabriqués en 2014. Ils ont été essayés et validés en Touraine, l’un est livré en Tunisie, l’autre au Maroc.
Le semoir destiné à la Tunisie (projet Fert) est un modèle abouti, nous l’avons longuement testé en Touraine. Le châssis modulable nous a permis de l’essayer dans des conditions correspondant aux besoins locaux Français. C’était en septembre dernier, nous l’avons réglé pour le semis de colza chez nous : Equipé en dix rangs à 32cms soit 3m 20 au total.
Le semis a eu lieu derrière un blé d’hiver, en présence de paille broyée abondante, sur un terrain ni trop sec ni gorgé d’eau. Le travail a été excellent, l’engrais et les graines étaient bien positionnés, correctement enfouis, la paille pourtant abondante, n’a pas gêné la pénétration du disque.
Cet outil serait facile à adapter aux conditions françaises. Nous pourrions envisager un semoir assez modeste de trois mètres de largeur de travail, pour céréales avec localisation d’engrais et porté sur tracteur. Un peu renforcé pour tenir compte des tracteurs disponibles et des couverts végétaux plus abondants chez nous qu’au Maghreb.
La Société Liaigre et son environnement, dispose de l’expérience pour une réalisation « à la française ». Les membres d’Afdi, connaissant bien les besoins locaux, peuvent accompagner la mise au point

2011 – 2013 bilan du projet Afdi Touraine au Mali région de Sikasso (financement Agence Française de Développement)

Pourquoi le semis direct sous couvert?

Avec mots-clefs , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , .Lien pour marque-pages : permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


*